Paysage

Le paysage reste un instant.

J’aime le paysage, c’est probablement un des domaines de la photographie où je peux le plus donner de moi. Quand je prend une photo de paysage, j’essaye de rendre à la prise de vue plus de ce que je vois que de ce qu’il y a vraiment.
 Le paysage parait un instant de contemplation figé, une image qui pourrait laisser croire que le lieu est éternel. Bien sur que les montagnes ne partiront pas et les océans ne se videront pas, bien sur que je pourrais revenir et retrouver le même point de vue… Mais un vol d’oiseau, une lumière de montagne ou encore des nuages sur la plaine ont tout de ces laps de temps que l’image se fait un plaisir d’arrêter. Et plus encore que ces événements physiques, je ne serai plus le même, rien ne sera plus pareil.

Ma photographie de paysage reste celle de l’instant, un instant beaucoup plus profond et calme que celui de la street ou du reportage mais tout aussi éphémère et unique…