Our Own Individual New York

 

Our own individual New York est une série sur l’individu, sur sa place dans la ville… Ou sur la ville, et sur la place qu’elle laisse à l’individu…

Arrivé à New York, je voulais réussir à sortir des images stéréotypées que véhicule cette ville. Je voulais créer, au delà de la vision courante de ses gratte-ciel et de ses taxis, quelque chose qui me soit propre… C’est à force d’images, que dans les premières semaines le style, le schéma, les contraintes de cette série sont nés. Cette ville donne toute la matière à la création. Et c’est au fil du temps et des prises de vues que j’ai pu sélectionner, tant par le cadrage que par la réflexion ce que dans mes images je voulais garder d’elle.

Our own individual New York c’est la juste distance avec le sujet pour laisser encore toute sa place à la ville, à ses ambiances, ses lumières.

C’est une manière de remettre à l’échelle de l’homme une ville qui l’a depuis longtemps dépassé: trop grande, trop mouvante, trop frénétique. A la démesure qui en fait son caractère je ramène dans mes images la mesure de l’individu, de ce qu’il est : un New-yorkais dans sa ville. Il est l’élément qui attire l’œil et pourtant le plus petit, c’est bien New York qui occupe l’image, mais la silhouette prend naturellement place dans le cadre, comme l’homme dans la ville.

Les photographies de cette série ont pour seul titre le lieu de la prise de vue. Je les voudrais presque anonymes comme leurs silhouettes, mais ce serait mentir. Car si je ne connais pas les noms de ces New Yorkais, je sais d’où ces images viennent… Et si la silhouette reste inconnue au long de cette série, la ville, elle, se découvre…

De rue en rue, de quartier en quartier, de Central Park au rives de Staten Island, Our own individual New York est comme cette ville, elle est plus que l’équilibre entre la ville et l’homme, comme New York est plus que la simple addition des 8 175 133 âmes qu’on y recense, mais aussi et surtout l’entité qui les unit…